Bilan : Sri Lanka

Voici notre ressenti sur ces 15 jours passés au Sri Lanka :

  • Nadège :

Que penser de 15 jours au Sri Lanka ? 15 jours … c’est court pour tout connaître de la vie Sri Lankaise mais assez pour se donner une première idée.
La première chose qui m’a marqué c’est la gentillesse des Sri Lankais, ils sont toujours prêts à t’aider que l’on soit dans la rue ou dans les guesthouse. Les femmes me souriaient énormément dans la rue et certaines petites filles m’ont prises en photo ;).
Respecter l’autre est un point essentiel aussi au Sri Lanka, les gens sont calmes, ne lèvent pas la voix et il n’y a aucune agressivité.
J’ai adoré marcher pieds nus dans les guesthouse et hôtels 😉
Par contre le bruit infini et permanent des klaxons et tuk tuk ne vont pas me manquer! Surtout à Colombo où l’on ne s’entend même pas parler à certains moments.
Ensuite, bien sûr, il ne faut pas compter sur eux pour l’hygiène mais on s’y fait vite et pour tous ceux qui nous ont dit qu’on allait chopper la tourista et bien non ! Pourtant on a essayé plusieurs fois : on a mangé dans des boui boui où il ne fallait mieux pas regarder dans les cuisines et faire abstraction de la fourmi collée sur le *pain* dans l’assiette. Mais on s’est bien régalé ! Riz poulet curry avec tellement de saveurs miam !!
Quelques regrets de n’être pas resté plus longtemps vers les plages de Tangalle et d’avoir rejoint les grandes villes comme Kandy ou Colombo trop vite.
Next step la Thaïlande 😉
Enjoy!

  • Andrei :

Je vais distinguer deux choses pour ma part ; le côté dépaysement des paysages et de la population/environnement.

Côté paysages il n’y a pas grand chose à dire ; c’est beau ! Je ne suis pas complètement objectif car c’est la première fois pour moi dans un pays asiatique. Les rizières, les plages et les montagnes ont ravi mes yeux 🙂

Pour ce qui est de la population je suis plus mitigé. Il y a indéniablement des gens adorables et généreux. Pour en avoir rencontré, je peux vous dire que ça fait chaud au coeur. Mais dans certaines villes, les plus grandes en l’occurrence (je pense à Colombo et Kandy), il y a beaucoup de personnes intéressées uniquement par votre porte monnaie. C’est un constat et non une critique ; il est évident que la pauvreté de la population peut l’expliquer. Le côté propreté/environnement semble aussi laissé pour compte, certainement pas la première préoccupation de la population, mais en tant qu’occidental c’est la première chose qui frappe.

Sinon on est arrivés à Bangkok ! À très vite.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *